Les coulisses du PKZ women show

77h24, assise dans le train, direction Zurich pour défiler à l’occasion de l’ouverture du nouveau magasin PKZ pour femmes, sur la Bahnhofstrasse. Essayages, make up, coiffure, répétitions et trois défilés sont au programme de cette journée. Il est encore un peu tôt pour switcher pour la langue du Goethe bien que ça serait une bonne occasion de l’exercer.

9h00 enfin arrivée au magasin, je m’installe et attends mon tour pour les essayages. C’est l’occasion de faire de nouvelles connaissances, notamment avec les mannequins que je ne connais pas, et aussi de jolies retrouvailles, avec la styliste et chorégraphe que j’ai rencontrées lors de ma participation à Miss Suisse (ça date). La préparation de la soirée se poursuit, et les allées et venus s’enchaînent.

10h00, passées, les danseurs/ses, coiffeurs, maquilleurs arrivent, préparent leur  matériels. Pendant ce temps, les mannequins s’occupent entre la fin des essayages et le début des répét, en lisant, pianotant sur leur ordinateur (tout comme moi), sur leur smartphone, ou en révisant tout simplement.

Grâce à une grande équipe d’organisateurs, de maquilleurs, coiffeurs, de super danseurs/ses, l’événement de ce soir s’annonce beau, très beau. Les mannequins sont choyées, encore plus à l’arrivée des sushis et des fruits . . . miam ! Mais pas le temps de tarder en se goinfrant car il est temps d’aller répéter la chorégraphie.

Et voilà que presque trois heures après, entre répétitions à répétition et un détour chez le coiffeur, je peux continuer à vous décrire cette journée vécue de l’intérieur. Trois défilés avec trois longues chorégraphies différentes, sur trois étages, accompagnés par des danseurs et danseuses, voilà ce qui attend les invités de ce soir. Pour ce faire, nous sommes une dizaine de mannequins, et parmi nous, il y a deux autres « moderatorin », tout comme moi mannequin à leurs heures, des mannequins internationaux et surtout une mannequin qui ressort du lot : mannequin depuis peu d’années, approchant la soixantaine, avocate, elle occupe avec succès les podiums (samedi passé elle défilait pour Jean Paul Gauthier à Paris). Et puis, il y avait aussi la très belle neuchâteloise, qui a remporté le concours élite en Suisse.

Après avoir pu parcourir les rayons d’une partie de cet énorme magasin, je peux vous dire qu’il n’y a que peu de choses que je ne voudrais pas acheter. Le magasin s’étend sur plusieurs étages, avec des marques telles que Paul Kehl, Burberry, Ugg, et les marques habituelles de PKZ. D’ailleurs, je crois bien que c’est désormais l’un des plus grands, voir le plus grand magasin pour femmes de Suisse. Ne vous inquiétez pas, il ne sera pas nécessaire de vous déplacer jusqu’ici pour pouvoir en profiter, car il y aura d’autres magasins PKZ, notamment à Neuchâtel (déjà ouvert à Marin centre), Berne, Bâle, Saint-Gall, Lucerne etc.

22h10, me revoilà dans le train mais cette fois-ci direction Neuchâtel. L’occasion pour moi de vous raconter la fin de cette soirée, qui est finalement la partie la plus importante. Les médias étaient au rendez-vous, et les invités aussi. Il a fallu se frayer un passage dans la foule pour pouvoir défiler. A peine les défilés terminés, on est vite remonté se changer pour profiter des quelques minutes à disposition, avant de partir prendre notre train, pour aller écouter le concert de l’ancien mister suisse Jan Oliver. A peine arrivées, nous voilà déjà parties.

Voici les coulisses de l’événement du jour. Il ne me reste plus qu’à vous conseiller, mesdames, d’aller découvrir les rayons des nouveaux PKZ.

Buenas noches !

Fatima Montandon

25 ans, Animatrice, Mannequin, Avocate, Globetrotter à mes heures et passionnée par les sujets Beauté, Fashion, Lifestyle et sport. Découvre mon univers, inspire-toi, donne ton avis, partage et reviens vite !

There are 0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.