Chiner, le bon plan du moment !

LLa fraîcheur de l’automne est de retour, il est temps de s’équiper !

Echarpes, pulls, doudounes, chaussettes, . . . une garde-robe hivernale qui prend de la place !

Une belle occasion de ranger son armoire, de faire du tri, de liquider des vieilleries, d’offrir ce qui est trop petit ou trop grand, et pourquoi pas, de vendre ce que l’on aime encore mais qu’on ne veut plus porter.

Ca tombe bien, les vide-dressings ont la cote auprès des amoureux de la mode !

Participer à une vente, est l’occasion d’aérer son armoire, de se faire des sous, d’éviter qu’une pile de fringues ne prennent la poussière alors qu’ils valent la peine d’être portés, de rencontrer du monde, de faire du trocs, . . . enfin bref, il y a de nombreux avantages . . . mais . . . un vide-dressing ça prend du temps et ça se prépare.

Les plus courageuses l’organiseront elles-mêmes, que cela soit chez elles ou dans un autre lieu, charge à elles de trouver ensuite un endroit qui s’y prête, des vendeuses, des clients, mais également le moyen de rendre le tout attractif (restauration à disposition, DJ, défilés, etc.), sans compter qu’il faut entre autres mettre à disposition des miroirs, des standers et des cabines d’essayages.

L’autre option, bien moins compliquée, est d’y participer en louant une table.

Même si, cette variante est plus relax, on n’échappe pas pour autant à une certaine organisation, qui commence dès la première question :

A quel vide-dressing s’inscrire ?

Du choix, c’est sûr, il y en a !

Du coup, pour éviter de les enchaîner et garder l’espoir de liquider tout son stock, il faut le choisir astucieusement et favoriser celui qui ; a lieu dans un endroit facile d’accès, en vitrine et dans une rue passante ; se déroule de préférence un samedi, (souvent jour de shopping) et a déjà une clientèle.

Ce premier point réglé, il « ne reste plus qu’à »… s’occuper du reste, en procédant par étapes :

  1. Trier

Séparez les habits à donner (en mauvais état, démodés, décolorés etc.) des habits à vendre.

  1. Les laver et les repasser
  2. Faire de la monnaie

Prévoyez suffisamment de pièces, en particulier de CHF 1, 2 et 5.-.

  1. Réseauter un maximum l’événement

Rédiger avec soin son annonce (date, lieu précis, heures), indiquez par exemple les tailles que vous portez, donnez un aperçu de ce vous voulez vendre en postant quelques photos de vos plus belles pièces.

  1. Déterminer les prix

Laissez tomber les centimes et n’oubliez pas que les prix doivent être attirants et plus intéressants qu’en période de soldes mais prévoyez une marge de négociation.

  1. Afficher les prix

Par des autocollants de couleur, par des étiquettes, ou encore par des affiches, si les habits sont classés par genre (T-Shirts, pantalons, pulls …)

  1. Remplir son sac la veille

D’une bouteille d’eau, de quoi grignoter, de quoi s’occuper, d’un petit sac pour y mettre l’argent, d’un carnet et d’un stylo pour noter les ventes, de sacs plastiques, d’un scotch, de feuilles en papier, d’un feutre.

Sans oublier : des cintres, des standers, des objets pour personnaliser son coin, de la monnaie, et de l’argent pour payer la location.

  1. Bien dormir et se lever tôt

Mieux vaut être énergique et prendre avec soi son plus beau sourire accompagné de sa bonne humeur.

  1. Soigner son look

Choisissez une tenue qui représente le style de vêtements que vous vendez.

  1. Etre en avance

Laissez-vous suffisamment de temps pour soigner la présentation.

  1. Ne pas surcharger le présentoir

Occupez l’espace et le mobilier à disposition mais préférez la qualité à la quantité et éviter que ça devienne le chaos, quitte à renflouer petit à petit.

  1. Favoriser les habits de saison
  2. Afficher les prix en hauteur ou contre un mur

Optez pour un stylo feutre de couleur dans le but d’attirer le regard.

  1. Personnaliser le stand

Utilisez par exemples des boîtes pour exposer les chaussures, un tableau en liège pour présenter des bijoux, un mannequin d’exposition pour présenter une tenue, des chaises etc.

  1. Conseiller

Soyez attentive aux attentes de vos clientes en les aiguillant directement sur ce qui les intéressent.

  1. Négocier

Soyez commerçantes et convaincues que c’est la bonne affaire !

Anticipez la négociation au moment d’étiqueter les habits, comme ça vous ne serez pas frustrée de le vendre en deçà du prix fixé et la cliente sera contente d’avoir négocié.

Et n’oubliez pas de zyeuter les bonnes affaires sur les stands d’à côté, avant qu’elles ne vous passent sous le nez !

Fatima Montandon

25 ans, Animatrice, Mannequin, Avocate, Globetrotter à mes heures et passionnée par les sujets Beauté, Fashion, Lifestyle et sport. Découvre mon univers, inspire-toi, donne ton avis, partage et reviens vite !

There are 0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.